Blog

Les répercussions de l’entente historique entre les États-Unis et Cuba sur le tourisme

Facebooktwitterredditpinterestlinkedin

L’entente historique du 17 décembre 2014 entre les Etats-Unis et Cuba a mis fin à la rupture diplomatique entre les deux pays qui existe depuis 1961. La libération de prisonniers et l’accord conclu entre Barack Obama et Raoul Castro tournent la page de la Guerre Froide et donnent l’espoir d’une réduction de l’embargo voire de son arrêt. Cela ouvre la voie à de nombreux secteurs dont celui du tourisme. Quelles répercussions sont à prévoir ?

Dans les prochains mois

Dans les 6 prochains mois, Cuba qui était jusqu’à présent qualifiée de « soutien au terrorisme », devrait voir l’ouverture d’une ambassade américaine à La Havane et d’une ambassade cubaine aux Etats-Unis avec une levée totale ou partielle de l’embargo qui dépend du vote du Congrès Américain. On peut s’attendre à ce que les conditions d’entrée pour les Américains à Cuba changent et s’assouplissent. Jusqu’à présent, aucun voyage touristique n’était permis aux Américains, l’administration américaine devrait mettre fin aux restrictions et permettre, au moins dans un premier temps, les visites familiales, les activités scientifiques, l’accès aux journalistes, les réunions professionnelles et les rencontres sportives ou religieuses. On attend pour l’instant la levée des restrictions par le Congrès qui devrait avoir lieu dans les prochains mois et qui aura également des répercussions sur le commerce et sur la diplomatie.

Vers une nouvelle ère ?

La volonté de la « normalisation des relations » diplomatiques entre Cuba et les Etats-Unis n’en est qu’à ses balbutiements. L’ouverture prochaine d’une ambassade américaine à Cuba est un espoir de mettre fin à plus de 50 ans d’embargo. Il y a cependant aux Etats-Unis de nombreux exilés anticastristes, et ils sont nombreux particulièrement en Floride, qui s’opposent à la levée de l’embargo qui est vu comme une trahison. Les latino-américains représentant une grande part de la population américaine, ce n’est pas sûr que le Congrès Américain votre prochainement une levée totale de l’embargo. L’ouverture commerciale devrait permettre l’importation de matériaux et de machines permettant de nouvelles constructions et donc un nouveau visage à Cuba. Dans l’immédiat, les entreprises de télécommunications devraient mettre en place Internet qui n’est accessible que par 5 % de la population ce qui devrait démocratiser très rapidement l’île.

Les prochains mois de la détente historique entre Cuba et les Etats-Unis et après le vote par le Congrès américain permettront de connaitre l’avenir du tourisme sur l’île.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedin

Laissez un commentaire